A la découverte des produits de Liège, la Cité Ardente et ses environs, Belgique.

 Un long week-end pointe à l’horizon… C’est peut-être l’occasion de découvrir Liège, la Cité Ardente !

Située le long des courbes de la Meuse, la fière cité liégeoise convient très bien pour une escapade gourmande.

Quelles sont les spécialités (de Liège et de la Belgique), les produits que l’on peut trouver ?

  Cette liste est non exhaustive car il existe plus de 700 bières, 300 fromages…

Voilà ce que j’ai aimé, (re) découvert et ramené dans mon cabas.

Le sirop de liège

On utilise le sirop de Liège comme pâte à tartiner, en accompagnement de fromages, et pour la confection de sauces pour les Boulets à la liégeoise et le Lapin à la liégeoise.

Chocolat Galler

Jean Galler est un chocolatier belge depuis 1976 . Il fabrique des produits à base de cacao (bâtons et tablettes de chocolats, pralines, …). Il a une renommée internationale et propose une gamme étendue de produits de qualité : bâtons fourrés, tablettes, langues de chat, pralines, pâtes à tartiner, pâtisseries, glaces, accompagnements café, œufs de Pâques…

Le sucre glace ou sucre impalpable ou encore sucre en poudre ou sucre à glacer est obtenu par broyage du sucre cristallisé, raffiné ou non. Les cristaux sont réduits en une poudre impalpable (dimension des fragments de cristaux inférieure à 0,15 millimètre).

Le sucre grain perlé spécial pâtisserie!!!

Sucre en gros grains, utilisé en pâtisserie pour la réalisation ou la décoration de certains gâteaux.
Il est obtenu grâce à l’agglomération, le broyage puis le calibrage de sucre cristal N°1.

La sauce locale version agroalimentaire pour frites !?

La moutarde du pays: la Bister créé en 1926.

Tablette de chocolat, 99 % de cacao.

Le café liégeois sous toutes ses formes.

Pour l’histoire :

Contrairement à ce que son nom peut laisser croire, le café liégeois n’est pas une spécialité de la ville de Liège.

Lors de la guerre 1914-1918, la bataille des forts de Liège donna aux alliés un temps précieux et suscita un vif intérêt pour Liège. La résistance de la ville lui valu plus tard la Légion d’honneur décernée par la France. À Paris, on débaptisa le café viennois, évoquant l’ennemi, pour le renommer café liégeois. D’ailleurs, à Liège, qui fut coupé de Paris durant les quatre ans d’occupation, c’est l’expression « café viennois » qui resta en usage.

Le « Bonbon » qui lutte contre le mal de gorge: Le Wycam’s

Qui dit Wycam’s pense aux Arrache-Toux. Arrondi comme un petit coussin sur sa partie supérieure, le bonbon possède une saveur aussi délicieuse qu’unique empreinte d’un soupçon de nostalgie. Seuls des ingrédients naturels entrent dans le processus de production selon une recette authentique. Les colorants sont bannis.

Des rayons de chocolats à perte de vue…

Le bonbon artisanal le Gicopa créé en 1895.

Le Bonbon Napoléon est un petit bonbon au cœur acidulé qui est vendu uniquement au Benelux. Il est disponible, en plus du citron originel, à la réglisse, crème caramel, framboise, orange, cappuccino et mélange de fruits.

Les bonbons au café: La mokatine

Une tête de bédouin sur l’emballage et un goût de café inimitable. La recette du Caramella Mokatine  n’a pas changé en près de 80 ans et les gourmands ne s’en plaigneront pas ! C’est en 1934 qu’un certain Louis Roodthooft, patron de la confiserie du même nom, invente ce bonbon au goût unique, savant mélange entre l’arôme de café et différents sucres.  Présent à la fois dans les petits points de ventes et les grandes surfaces, ce caramel pratiquement aussi populaire que le Chokotoff ou le bonbon Napoléon est également apprécié pour sa « longévité en bouche ». Un must.

Il en existe plus de 700 bières en Belgique … vu la taille des rayons prévoyez de venir en voiture si vous souhaitez ramener des échantillons.

Le nom Mort Subite  provient d’un Jeu de dés ou de cartes, joué dans un bistrot bruxellois appelé « La Cour Royale » qui se trouvait à l’Angle de la rue de la montagne et de la rue d’Assaut, exploité au début du XXe siècle par un certain Théophile Vossen. L’établissement fut surnommé « La Mort Subite ». Exproprié pour les travaux de la jonction, l’établissement déménagea en 1928 à la rue Montagne aux Herbes Potagères et à cette occasion prit officiellement le nom « À la Mort Subite ». Théophile Vossen donna ensuite le nom « Mort Subite » à la bière (gueuze et kriek) qu’il fabriquait. La brasserie Vossen où la mort Subite était fabriquée se trouvait Rue des Capucins (près de la rue haute) à Bruxelles. À noter que le célèbre bistro bruxellois « À la Mort Subite » est lui toujours exploité par la famille Vossen.

La Kriek est une bière belge fermentée avec des cerises acides (aussi appelées cerises Morello). Traditionnellement les  « griottes » des environs de Bruxelles sont utilisés. Kriek est un mot néerlandais pour cerises acides, par opposition au mot kers, désignant la cerise douce.

La Cuvée des Trolls est une bière brassée. Son logo est un petit personnage figurant un troll au nez pointu coiffé d’un chapeau vert.

La Hoegaarden est une bière blanche originaire de Hoegaarden en Belgique.

La Seef, c’est une bière blonde, mousse blanche crémeuse abondante, faible pétillance. Odeur houblonnée avec des senteurs de clou de girofle, légèrement fromentées et maltées. Goût amer moyen avec des notes fruitées, sèches en bouche et légèrement sucrées, saveurs de fruits exotiques avec une astringence présente en fin de bouche.

Ambrée, la bière Kwak est brassée par la brasserie Bosteels. Son taux d’alcool est de 8,4 %. Sa particularité est d’être servie dans un verre à la forme particulière, le « verre à cocher ». Selon la brasserie, ce verre aurait été créé à l’intention de ces derniers, sa forme leur permettant d’accrocher le verre à la calèche pour la consommer sans en descendre.

Curieusement, cette bière n’a jamais été produite sur les lieux même de l’abbaye bénédictine de Maredsous, à Denée, en province de Namur. On peut cependant la déguster sur place dans des chopes en terre. Depuis 1963, l’abbaye a confié la production et la commercialisation à la brasserie Duvel Moortgat situé à Puurs (province d’Anvers), (qui nous donne également la Duvel) sous le contrôle des moines. Cette bière, bien belge, n’est donc pas brassée dans sa région d’origine en Wallonie, mais en région Flamande.

À quelques kilomètres au nord de la petite ville de Rochefort, dans la province de Namur  se trouve l’abbaye Notre-Dame de Saint-Rémy qui compte une vingtaine de moines trappistes. Cinq d’entre eux travaillent à la brasserie. On brasse à l’abbaye depuis 1595 mais à l’époque, la priorité était donnée à l’activité agricole. À Rochefort, la quantité de bière fabriquée est volontairement limitée. Cela représente néanmoins une production de 300 hectolitres de bières par semaine.

Il existe trois types de bières de Rochefort, la 6 (la plus ancienne), la 8 « Spéciale » et la 10 « Merveille », dont le pourcentage d’alcool en volume est respectivement de 7,5 %, 9,2 % et 11,3 %. Toutes trois sont des bières brunes de fermentation haute.

Le mot peket signifie « piquant » en vieux wallon. Il provient sans doute du mot wallon « pèke » qui, dans certaines régions de Wallonie, signifie baies de genévrier. Ce nom se serait alors transposé, en Wallonie, à l’eau-de-vie aromatisée à l’aide de ces baies.

Le pèket est un alcool de grain distillé aromatisé de baies de genévrier qui lui donnent ce goût caractéristique très apprécié des connaisseurs qui le boivent naturel mais frappé.

Le peket, excellent pour faire des longs drinks ou tout simplement boire avec des glaçons.

Oiseau sans tête de boeuf.

Le sprat, aussi appelé menuise, blanquette, anchois de Norvège, sprot, esprot est un poisson au dos bleuté et au ventre argenté de 10 à 15 cm, qui, un peu moins que la sardine et l’anchois, a eu une localement grande importance alimentaire (en friture ou en poisson fumé), bien que de faible importance économique (c’était l’un des poissons les plus abondant, parfois considéré comme sans valeur marchande)

Lorsque l’on parle « fromages », on pense immanquablement à la France. Avec plus de 350 fromages différents, il est impossible de rivaliser avec elle. Pourtant, il est bon de le savoir, les fromages Belges, pour être moins nombreux, n’en sont pas moins bons, bien au contraire! Je vous invite à goûter au Herve.

La tartelette macaron.

Gosette aux fruits.

En Belgique, une gosette est une pâtisserie de forme semi-circulaire à base de pâte à tarte contenant une garniture de fruits.

Contrairement au chausson parfois de forme triangulaire et formé à base de pâte feuilletée, la gosette est souvent de forme semi-circulaire, faite de pâte à tarte, souvent saupoudrée de sucre glace et parfois incisée d’un ou plusieurs petits coups de ciseaux à sa surface. Elle contient une garniture de fruits dont les plus courants sont la pomme, la cerise, la prune, la rhubarbe ou l’abricot.

La gosette se mange froide. Une variante de la gosette est la gaufre aux fruits constituée des mêmes ingrédients mais qui se présente sous la forme d’une gaufre rectangulaire.

Le mot gosette tirerait son origine du mot wallon gozå qui est une tarte aux pommes recouverte d’un couche de pâte.

Si vous avez aimé cet article, je vous conseille de lire cette belle aventure humaine:

Cuisiner et manger chez l’habitant à Liège, Belgique

[…] Qui suis-je ? […]

Facebook

Instagram

Twitter

Pinterest

Le contenu n’est pas libre de droits. TOUS DROITS RÉSERVÉS. ALL RIGHTS RESERVED.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *