Porto (Portugal) – 2011

Porto (Portugal) 2011

Pour cette première escapade gourmande, je vous invite à Porto. Classée par l’UNESCO Patrimoine de l’Humanité, la fière cité portugaise déroule ses ruelles médiévales, des falaises où se nichent ses maisons colorées au bord du fleuve Douro.

Vous trouverez des photos du vin de Porto, des plats typiques du pays, de la ville, des pâtisseries et de l’arrière pays.

Pourquoi Porto pour ce premier trip gourmand ?

En mai dernier, j’ai rencontré André et Lycra lors d’une sortie organisée via le site : « Cuisiner et manger Malgache chez l’habitant dans la région de Dreux » lien.

Depuis cette sortie, nous nous sommes revus plusieurs fois et fin juin ils m’ont proposé de venir à leur mariage à Porto.

J’ai visité Porto, goûté à sa gastronomie, mangé chez l’habitant et surtout assisté à un magnifique mariage. Je leur dédie cet article.

Dans la vallée du Douro nait le vin le plus réputé du pays: le célèbre Porto.

En passant votre souris sur la photo ci-dessus, vous apercevrez un échantillon de marque de Porto qui vous accueille pour une visite de cave (durée de la visite: 30 minutes minimun selon la marque).

Les visites peuvent s’organiser sur une journée avec remontée de la Douro et visite des vignes.
La ville de Porto est à gauche. La carte des vignes du Douro.

Il faut savoir qu’il existe des Porto blanc et rouge. Comme le Rhum, le whisky, vous pouvez acheter du Porto de 40 ans d’âge, pour une valeur moyenne située entre 70 et 150 euros selon la marque. Pour la petite histoire le porto rouge s’éclaircit en vieillissant alors que le blanc lui fonce.

Une marque bien représentée à Porto: Sandeman.

Si j’ai un conseil à vous donner, n’allez pas au restaurant avant 12h30 car la plupart sont fermés. C’est comme ça que j’ai râté la dégustation de tripes a la mode de porto et par la même occasion mon avion.

Les aliments de base dans cette cuisine sont la viande (de porc, de mouton et de volaille), diverses espèces de poissons et de coquillages (grande variété d’assiettes de morue, il existe 365 variantes de recettes). Je vous souhaite de vous régaler virtuellement!

Accras
Bacalhau (morue séchée)
A la base c’était une daurade, mais je n’ai pas réussi à savoir le nom de ce poisson de substitution.
Dinde fermière chez l’habitant.
Mérou
Mérou

Paella

Faux filet avec sauce pimentée

Calamar à la plancha

 

Pour ceux qui n’ont pas beaucoup de budget, vous pouvez manger dans les snack bar (photo ci-dessous) des Kebabs, des Bifanas, des Prego en pao, des Cachorro pour 2 à 4 euros (sandwich).

Les fruits… passez votre souris sur chaque photo de fruits 🙂

La ville est pleine de charme, né du baroque de ses nombreuses églises, de l’ambiance chaleureuse et colorée de ses rues populaires.

Quartier de Ribeira.

Les pâtisseries sont à base de sucre, jaune d’œuf, sucre glace, pâte feuilletée, cannelle…J’ai testé pour vous!

Dans les pâtisseries il existe une variété énorme de recettes traditionnelles, les plus célèbres étant les pastéis de nata (le secret de la recette est toujours bien gardé), les ovos moles d’Aveiro, les pastéis de Tentúgal, le pão-de-ló, et encore beaucoup d’autres.

Les pastéis de nata (singulier pastel de nata) sont une pâtisserie typique de la cuisine portugaise. Cette tarte aux œufs est dégustée tiède et servie avec de la cannelle et du sucre glace.

La Boule de Berlin est une pâte cuite dans une friture. Coupée en deux et remplie de crème pâtissière. Le dessus est saupoudré de sucre glace.

Non ce n’est pas un cookie mais un Broa de Mel. Un gâteau à la cannelle.

Un gâteau aux jaunes d’oeufs et amandes (pas de carotte;)

Le Pao De Lo De Ovar est une patisserie vendu en boite, il se mange avec une cuièllère comme le fromage « Mont d’Or ». (un lien pour en savoir plus ici)

Passez votre souris sur la photo ci-dessus.

Une variété de millefeuille.

Pastel de nata au sucre glace

Je termine ce reportage par quelques photos de l’arrière-pays et des produits 100% jardin…

Citron

Kiwi

Les olives

Persil plat

Les prunes

ATTENTION quelques photos ci-dessous peuvent heurter la sensibilité. 

Une tradition qui permet encore de manger local, en élevant son poulet, son porc, sa dinde, son lapin…

Pour terminer, je vous propose de découvrir ces greniers à mais, une spécificité très locale (petite maison en premier plan).

Je vous conseille d’aller visiter Porto pour plusieurs raisons.

L’accueil est chaleureux et la générosité se voit dans les assiettes. Le climat est doux. Les prix sont attractifs (vol A/R réservé 3 mois à l’avance = 150€ maxi, un repas = 8 à 15€ par personne…).

Vous trouverez le calme de la campagne et son air pur.

C’est aussi un bon moyen de soutenir le Portugal qui est en période de difficulté économique.

Pour moi, grâce à André et Lycra, c’est un sans faute.

Vraiment idéal pour passer quelques jours de détente et pourquoi pas plus…

Site: http://www.visitporto.travel/Visitar/Paginas/default.aspx

Chorizo: Marque Nutrimeat, Salpicao Fino (PT-RTR50-CE)

Crédit photos Bienvenue à ma table © Bienvenue à ma table Le contenu n’est pas libre de droits.

TOUS DROITS RÉSERVÉS. ALL RIGHTS RESERVED.

Une réflexion au sujet de « Porto (Portugal) – 2011 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *